Design Thinking: 3 étapes pour commencer

Qu’est-ce que le design thinking? Comment l’appliquer concrètement dans votre entreprise afin d’améliorer vos produits et services?

J’ai participé dernièrement à un atelier Design Thinking: Expérimenter la méthode à l’école de la créativité la Factry sur le sujet. L’atelier m’a appris, à l’aide d’une journée complète d’expérimentation de la méthode de design thinking avec d’autres participants, à mettre en pratique les grands principes de cette méthodologie. Celle-ci permet de trouver des solutions inédites et créatives à des problématiques d’affaires en utilisant une approche centrée sur les besoins de l’utilisateur final.

La beauté du design thinking, c’est qu’il peut s’appliquer à n’importe quel contexte d’affaires et d’industries. Il s’agit d’un processus évolutif et itératif permettant d’avoir des rétroactions rapides pour faire évoluer la solution rapidement.

Vous ne savez pas par où commencer? Voici un article pour amorcer votre démarche de processus de design thinking en 3 étapes concrètes.

1. Faire des entrevues qualitatives avec les utilisateurs finaux

Pour faire du design thinking, il faut d’abord sortir des cloisons de son bureau et aller sur le terrain pour comprendre l’utilisateur final. Sachez qu’il n’y a rien de mieux pour comprendre son client final que d’aller lui parler directement.

Il faut utiliser un type d’entrevue structurée qui nous permettra de comprendre l’expérience passée réelle de l’utilisateur final. Il faut savoir poser les bonnes questions qui feront remonter à la source les aspects émotionnels et fonctionnels liés à la problématique. La méthode des 5 pourquoi, entre autre, est une technique d’entrevue qui permet de mieux comprendre la source du problème. À noter qu’il est préférable de faire environ 20 entrevues pour avoir un bon portrait de la situation.

2. Formuler la bonne question de recherche

Cette étape est cruciale et est plus facile à dire qu’à faire. Trop souvent, on a le nez collé sur notre industrie et nos problématiques organisationnelles internes. Il faut apprendre à faire un pas en arrière et aller sur le terrain pour comprendre les véritables enjeux des utilisateurs finaux de notre produit ou service, tel qu’expliqué à l’étape précédente.

Formuler la mauvaise question de recherche aura un impact dévastateur sur l’ensemble du processus de design thinking et surtout, sur la solution finale proposée qui ne répondra pas à un réel besoin des utilisateurs finaux et à votre problématique d’affaires. Les entrevues qualitatives vous permettront d’extraire la racine du problème pour l’utilisateur final. Sa formulation est primordiale pour vous assurer de trouver des solutions inédites à l’enjeu réel.

Voici un modèle abordé lors de la formation pour vous aider à formuler la bonne question de recherche:

« Comment pourrions-nous permettre aux (clients finaux) de (objectif à atteindre du point de vue du client) étant donné que (contrainte) ? »

Par exemple, une question dans le secteur immobilier pourrait être la suivante: « Comment pourrions-nous permettre aux nouveaux acheteurs de propriété à Montréal d’accéder à la propriété étant donné que le marché est ultra compétitif et que la réglementation de mise de fond minimale est de 20% ? » Une autre question dans le secteur du commerce électronique et du retail pourrait être la suivante: « Comment pourrions-nous permettre aux jeunes mamans habitant à Montréal d’acheter leurs jeans en ligne sans avoir à retourner la marchandise étant donné qu’il est impossible d’essayer le jean et de toucher/voir son tissu avant l’achat ? ».

3. Débuter la première phase d’idéation

La première phase d’idéation nous permettra d’identifier les idées les plus porteuses qui mèneront à la phase de prototype. À cette phase, il ne faut pas porter de jugement sur les idées, mais plutôt bâtir sur celles-ci.

Une matrice de positionnement des idées en fonction du niveau d’effort et de l’impact potentiel sur la problématique identifiée permettra de classifier les idées et de choisir les 3 idées les plus porteuses à présenter à l’équipe de direction lors de la première itération.

Bien sûr, la méthodologie se poursuivra normalement avec plusieurs itérations. Il est rare que vous arriverez à trouver LA bonne solution au premier tour. Une fois la solution approuvée, il faudra passer au prototype puis aux tests utilisateurs, notamment.

Vous désirez en savoir plus que l’approche de design thinking et l’appliquer à votre entreprise? Vous aimeriez être accompagné par un expert lors de votre processus de design thinking pour y voir plus clair? N’hésitez pas à me contacter.

Author avatar
karinemiron

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.