Économie collaborative en tourisme: impacts sur les transporteurs

Suite au succès de l’article Économie collaborative en tourisme: impacts sur l’hôtellerie, voici le 2ième article de la série portant sur l’impact de l’économie de partage sur les transporteurs. Bien sûr, il sera question du fameux Uber, mais nous allons aller encore plus loin en abordant d’autres entreprises de transport révolutionnant le secteur du transport.

1. Portrait de l’économie collaborative en transport

Le partage de trajet ou ride sharing en anglais, ne se limite pas seulement à Uber. En fait, toutes les compagnies permettant de partager son moyen de transport à autrui s’applique. On a donc un portrait plus exhaustif:

  • Uber et Lyft notamment pour le taxi
  • Communauto et Car2go pour le partage de voiture régi par une compagnie ou Bird pour les scooters
  • Turo et Getaround dans le partage de voiture entre particulier  
  • Bixi pour le partage de vélo
  • Bus.com pour la location d’autobus nolisé
  • Jetsmarter pour la location d’avion
  • AmigoExpress ou Covoiturage.ca (ancien AlloStop) pour le covoiturage

2. Une transformation profonde du modèle d’affaires en transport

L’économie de partage va beaucoup plus loin que Uber comme vous pouvez le voir.

C’est un changement de paradigme et un bouleversement du modèle d’affaires actuel pour les transporteurs touristiques et ceux-ci n’auront pas le choix de s’adapter ou d’innover pour survivre.

L’utilisation de l’économie collaborative en transport est, à mon avis, qu’à son enfance. Son taux d’adoption aux États-Unis varie entre 24% et 43% selon les études d’eMarketer et d’Earnest Research.

L’économie collaborative en transport bouleverse non seulement le tourisme, mais également l’industrie automobile qui voit ses ventes diminuer ou même l’environnement. Ses impacts peuvent être spécifiques à certains contextes économiques. Par exemple, aux États-Unis, l’usage des ambulances pour se rendre à l’hôpital a diminué de 7%, explicable notamment par l’usage de Uber dû au système de santé.

3. Impacts de l’économie collaborative sur les transporteurs en tourisme

Quel impact aura l’économie collaborative en transport touristique? L’industrie devra s’adapter, voir innover.

Le réseau de distribution sera modifié et la variété des modèles de partage de transport donne davantage de choix et de liberté au voyageur pour se déplacer.

Les compagnies d’autobus nolisés devront tirer partie de ces nouvelles plateformes telles que Bus.com pour distribuer leur offre. De nouveaux intermédiaires apparaissent, tirant profit de l’économie de partage. Les transporteurs devront mettre de l’avant les bénéfices de réserver directement avec eux pour éviter les commissions et autres frais d’un intermédiaire.

Faciliter la vie du voyageur sera au coeur des préoccupations des transporteurs et une façon de rester dans le coup. Que ce soit par le paiement pris en charge directement par carte de crédit, par les évaluations des voyageurs accessibles qui rassurent le client, par l’augmentation de la qualité du transport ou par la géolocalisation et la vitesse d’accès à un transporteur, ces éléments font maintenant partie des attentes des voyageurs. Il faut donc s’assurer d’y répondre et quelque-fois, ceci nécessite de revoir son modèle d’affaires complet.

Avez-vous d’autres exemples d’économie collaborative en transport?

Author avatar
karinemiron

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.